Fantastique, Romance

T.3 Blue Belle et le Tombeau des Archanges

Je remercie les éditions Plumes du Web pour ce service-presse et leur confiance !



Après Blue Belle et les larmes empoisonnées, puis Blue Belle et le Porteur d’Espoir, nous terminons sur le troisième et dernier tome, Blue Belle et le Tombeau des Archanges.

/!\ Attention ! Si vous n’avez pas lu le premier tome, nous vous conseillons très fortement de ne pas lire cette chronique qui pourrait vous spoiler ! /!\



Résumé

Lysander est devenu le Huitième Roi des Cieux : Priam l’Attendu. Le Sauveur.
L’Archange des Lumières.
Mais la pression que son peuple lui inflige en l’accablant d’espoirs et de rêves plus irréalisables les uns que les autres le pousse à la médiocrité. Dépassé par les événements, il ne sait plus comment gérer toutes ses responsabilités, qui l’écrasent et l’éloignent de ses proches. Et de Blue. Surtout de Blue…
Pourtant, il n’a plus le droit de flancher ; c’est la dernière ligne droite, la dernière chance de rétablir l’équilibre depuis que le Tombeau des Archanges s’est révélé dans un puissant tremblement de terre qui a dévasté l’Egypte.
L’heure de l’Eveil a sonné.
Pour les Archanges, comme pour la Horde Infernale.
Lysander doit faire un choix terrible : sauver le monde ou… sauver Blue.



Le troisième et dernier tome de Blue Belle… un opus qui offre le grand final, son lot d’émotions, d’actions et de temps suspendu tandis que l’on en parcourt les pages, craignant la fin qui se profile sous de bons ou de mauvais auspices.

Nous avions quitté Red et Eliakim, ainsi que le jeune sorcier, dans des ruines en pleine Égypte. Quant à Blue, elle s’est vue la nuque brisée par son frère jumeau, Dead Face, plongeant Lysander dans un tourment sans nom, en plus d’avoir découvert la tête décapitée de son oncle, Trinity, entre les mains diaboliques de Trivial. Mais comme nous l’avions lu, ce n’est pas la destinée de Blue et sans elle, difficile de clore cette trilogie.

Le Tombeau des Archanges nous permet d’en apprendre davantage sur le passé, datant de quelques millénaires, notamment sur l’histoire entre Trivial et Thèbes, quelques informations supplémentaires sur les Archanges comme le Suprême. Le background s’étoffe encore un peu plus et pose des bases rapides pour la suite, notamment sur la création de la Horde et le sommeil des Archanges.

Les révélations sont aussi faites sur la naissance de Blue et de Dead Face ; les voiles se lèvent, nous laissant parfois pantois, craintifs ou incrédules. La Conscience des Mondes recèle son lot de surprises.

Mais pas de repos pour les braves : Blue Belle et ses compagnons n’ont aucun laurier sur lequel se reposer. Le compte à rebours est lancé, il est plus qu’urgent de découvrir le Tombeau et de faire appel aux Archanges. Cependant, ils ne sont peut-être pas la solution tant espérée ; Blue cherche toujours un moyen de conjurer sa destinée. Si quelques idées lui sont venues, en partie grâce à Black, l’OmbreMorte redoutée et méprisée, la jeune nephilim continue de douter.

Sa position auprès de Lysander est fragile, lui qui est le Huitième Roi des Cieux et aux épaules appesanties par les espoirs de son peuple et de l’Humanité. Puisque la guerre ravage la Terre, massacre les êtres humains : les êtres démoniaques se gorgent du sang des innocents. L’apocalypse continue sa marche.

La frontière entre l’Immaculée et l’Humanité se brise… reste à savoir quelles en seront les conséquences.

Entre Blue et Lysander, l’amour est autant tourmenteur que réconfortant. Leur avenir reste incertain, malgré toute leur volonté de se donner l’âme l’un à l’autre. De s’aimer, quoi qu’il arrive. Blue s’affirme néanmoins davantage : si elle n’a pas la position de Reine, elle en a la carrure. Elle doit sa Couronne à son intelligence, son dévouement, et sa résilience. Leur relation n’aura jamais autant été à l’épreuve : la confiance doit faire ses preuves, elle ne doit surtout pas être à sens unique.

En parallèle, nous suivons Red et Eliakim en bien mauvaise posture ; ces brefs intermèdes auprès d’eux sont intenses : riches en inquiétude, en tension et en espoir. Piégés sous les décombres, la faim, la soif, la chaleur insoutenable et la menace des salamandres pourraient avoir raison d’eux. Ceux protagonistes secondaires sont toujours aussi attachants et intéressants que les héros principaux, Blue et Lysander. Tous deux ont une personnalité haute en couleur et savent toujours apporter un second souffle à l’intrigue.

L’écriture est toujours aussi efficace : très forte en métaphore, en retransmission des émotions et des sensations des protagonistes, en décortication des scènes d’actions, de chaque mouvement, et fidèle aux caractères des intervenants. C’est une immersion totale qui nous guide à travers le récit. Elle sait entretenir le doute jusqu’à la fin, nous tenir en haleine et nous soutirer toutes nos émotions.

Ce troisième et dernier tome est un condensé d’amour, de sensualité, d’énigmes, d’horreur, d’action, de magnificence… En outre, comme depuis le départ, la trilogie d’Océane Ghanem parvient à réunir à peu près tout ce que l’on est susceptible d’apprécier en tant que lecteur de fantastique. C’est un feu d’artifice de ressentis et d’adrénaline. Nous nous laissons engloutir par la lecture, par les nombreux twists, avides de découvrir enfin tous les secrets, de savoir comment tout va se finir, tout en nourrissant un remords terrible : celui d’avoir l’impression d’aller trop vite.

Et quand le point final est posé, vous pourriez vous retrouver bouche béate, tiraillée entre la satisfaction d’avoir été jusqu’au bout, le regret d’avoir dit adieu à tous ces personnages… avec, pour les plus sensibles, une petite larme qui perlerait au coin des yeux.

Puisque la conclusion contient son lot d’émotions elle aussi, le dernier rush nous jetant dans une myriade de douleurs, de morts et d’incrédulité. Est-ce que tout finit bien ? Nous ne pouvons pas vous répondre, c’est à vous de vous y risquer.

Blue Belle et le Tombeau des Archanges termine cette épopée où Anges, nephilims, démons et autres créatures nocturnes se sont côtoyés, affrontés, aimés, haïs. Une histoire qui nous instruit que l’amour est fort même s’il n’est jamais facile et que l’issue n’est pas toujours celle que l’on croit, qu’il est nécessaire de constamment voir au-delà des apparences : bonnes comme mauvaises.

Est-ce que Blue réussira à déployer ses ailes ?

Parviendra-t-elle à échapper à son Destin ?

Est-ce qu’une telle histoire est vouée à bien se terminer… ?

Ce roman est le troisième Coup de Cœur 2019 de la Marmite.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.