Romance

T.1 Attirance Criminelle de Jenn Guerrieri

Je remercie Plumes du Web pour ce service-presse et leur confiance !


Attirance Criminelle est la première lecture dans le cadre d’un partenariat avec Plumes du Web que je remercie chaleureusement pour leur confiance.

Cette maison d’édition a à cœur de donner une chance aux récits apparaissant sur la toile, que ce soit sur Wattpad, Fyctia ou autre. Bien sûr, les histoires issues du Web ne sont pas les seules à pouvoir tenter leur chance et intégrer la famille des Plumes.

C’est donc sans surprise qu’Attirance Criminelle a d’abord fait ses armes sur Wattpad avec, à ce jour, plus de deux millions de lectures et six mille votes de la communauté.

« Jennifer Guerrieri vit dans le sud-est de la France. Rêveuse et passionnée de lecture elle se lance dans l’aventure Wattpad en septembre 2017. En moins d’un an, elle termine les deux tomes de sa dark romance Attirance criminelle qui atteint au total plus de 4 millions de lectures sur la plateforme. Sa signature ? Raconter des histoires d’amour impétueuses avec des personnages masculins au caractère bien trempé. Attirance criminelle est son premier livre, elle y met en scène une romance interdite entre une jeune étudiante et son ravisseur, qui se trouve être le criminel le plus recherché d’Arizona.)

Biographie disponible sur Plumes du Web

Vous pouvez retrouver une petite interview de l’autrice ici.

 

A l’heure de la publication de cette chronique, c’est le grand jour de sortie !

 



Maya est une jeune étudiante désireuse de s’épanouir dans la photographie, une passion dans laquelle elle s’est réfugiée après un terrible drame familial. Quand elle intègre sa nouvelle université, à Phoenix, c’est pour elle une page qui se tourne même si, pour cela, elle doit s’éloigner de ses parents qu’elle chérit tant. Cette nouvelle vie se transforme rapidement en cauchemar quand, au détour d’une ruelle, elle se retrouve témoin d’un meurtre et fait la terrible rencontre d’Evann Black, un homme glacial et violent. Prise dans un engrenage machiavélique, Maya devient la nouvelle proie entre les serres du criminel.

 


La colombe et le crapaud.

L’innocence et le vice.

L’ange et le démon.

La lumière et les ténèbres.

Le bien et le mal.

Ici, Maya et Evann.

Un combat manichéen qui façonne, inspire et impose des piliers moraux comme sociétaux depuis des siècles. Dans la romance contemporaine, cette dualité plait : elle déclenche des étincelles, rythme la relation entre les personnages et agrémente de longues introspections, quand elle n’est pas propice à de l’action et au danger. La question alterne entre ces valeurs que l’on nous enseigne depuis tout petits et celles équivalent à l’interdit, le tabou.

La dark-romance se rapproche du trône en la matière, aux côtés de quelques thrillers ou autres romans psychologiques. Reprenant parfois la thématique du syndrome de Stockholm, trifouillant nos tripes et notre conscience, la recette prend ou non en fonction des lecteurs et de leur sensibilité. Certains ne pourront pas comprendre – encore moins cautionner – d’autres accepteront de se prendre au jeu, plus à même de s’identifier aux protagonistes et de leurs terribles choix souvent cornéliens.

Comment peut-on finir par aimer un « monstre » ?

Est-ce qu’un monstre ne dissimule pas des fêlures capables de tout expliquer ?

Est-ce que l’on apprécie réellement l’individu capable de transgresser toutes les lois, les valeurs, la morale ?

La psychologie entre majoritairement en scène, tentant d’éclairer, de « justifier ».

La dark-romance connait plusieurs degrés, mais la Marmite ne définira pas le niveau d’Attirance Criminelle puisque cela dépend de la sensibilité de chacun.

Jenn Guerrieri aborde une romance haute en couleurs, nourrie d’action, de danger, de violence, de trahison et de morts. Nous entrons dans un schéma victime/criminel, introduisant le fameux combat manichéen entre l’innocence et les ténèbres.

Maya est une jeune femme qui tente d’avancer dans sa vie, hantée par un fantôme qui a laissé ses marques. Timide, un brin naïve, introvertie et aimable, elle ne demande rien à personne et s’épanouit dans la photographie. Désireuse d’en faire son métier, elle ne se déplace jamais sans son précieux appareil-photo, la prunelle de ses yeux. Face au danger et à la menace, son caractère se raffermit curieusement et elle se découvre une hargne qui ne lui sert pas toujours. Elle n’est pas une Mary-Sue, mais sa candeur et sa maladresse la rendent attachante. Elle trouve son courage dans l’adversité.

Evann, lui, est un vrai méchant. Il n’est pas le bad-boy que l’on croise souvent et qui, finalement, dévoile un côté nounours parce qu’il est enfin compris et aimé par quelqu’un. Evann Black est mauvais, violent et son sang de glace est à l’image de son regard de tueur. Il n’est pas d’un naturel à prendre des pincettes ni à minauder ; il n’éprouve pas de remords à faire du mal pour servir ses intérêts et ceux de… * bip, alerte spoiler *. Distant, la menace facile tout comme la gâchette, c’est un homme imprévisible au vocabulaire fleuri. Il n’est pas non plus le cliché du mâle alpha bodybuildé. Le parfait opposé de Maya, donc.

La confrontation entre ces deux personnages est brutale, parfois horrifiante, et le lecteur est amené à se demander comment tout cela finira par se goupiller. Pas de coup de foudre, pas d’étalage descriptif sur la beauté ou la sensualité que dégage l’un ou l’autre, on sort du cadre souvent préconçu en romance : l’attirance immédiate. Dans Attirance Criminelle, il faut du temps, une bonne mise en place et rien n’est acquis.

L’autrice prend le parti de ne pas prendre de gants et va jusqu’au bout de son personnage : Evann. Ce dernier reste donc fidèle à lui-même tout du long, même si nous notons une certaine évolution, et ne bascule pas sur un caractère ou des attitudes incohérents. L’évolution de Maya est plus prononcée, passant de soumission à bravoure parfois inconsciente, d’héroïne passive à active. Ce peut être un bon point : celui de ne jamais savoir (ou presque) comment ils réagiront.

Des personnages secondaires entrent évidemment en scène et influent sur l’histoire ainsi que sur la relation ambigüe entre Evann et Maya. La plupart sont très attachants, d’autres beaucoup moins, mais pour ces derniers, nous sommes amenés à nous interroger sur leurs nuances, pourtant dans un monde qui n’en a pas.

Le récit est finalement assez dense. En plus de la mise en place, de la dualité entre Maya et Evann, l’intrigue se constitue comme souligné plus haut de nombreuses actions, de rebondissements et d’un certain suspense. Nous ne sommes pas uniquement centrés sur le couple, nous dérivons sur d’autres plans autour. Cela induit qu’il n’y a pas ou peu d’ennuis, l’autrice veillant à créer tout un système que vous découvriez si vous vous laissez tenter.

La plume est simple, fluide. La narration suit le point de vue de Maya et, à quelques exceptions, celui d’Evann. Il y a parfois des flash-back bien différenciés au fil de l’intrigue, assez peu et définis pour que nous ne soyons pas perdus ou brutalement éjectés dans le passé. Les backgrounds sont évoqués et plus ou moins développés en fonction des personnages, un reste de matière sera susceptible d’être travaillée dans les prochains opus.

L’avantage de ce premier opus est que son final ne nous laisse pas un goût amer ou une trop grande frustration. La fin reste ouverte, amorçant la suite, mais il est probable que vous refermiez l’ouvrage avec calme, hâtifs de découvrir la suite bien sûr, mais sans maudire l’autrice pour autant !

Attirance Criminelle est donc une dark-romance qui reprend le schéma du blanc et du noir qui se rencontrent, mettant à mal nos émotions et nos valeurs personnelles sans nous heurter drastiquement pour autant. Nous pensons que cette histoire est à même d’être lue par un grand nombre, même par les moins férus du genre, mais encore une fois, tout dépend de votre sensibilité. La violence, il y en a, et le sort de Maya pourrait vous faire grincer des dents. C’est une étape nécessaire pour construire l’intrigue.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.