Romance

Si je deviens une autre d’Angélique Absil

Je remercie l’autrice pour ce service-presse et pour sa confiance !

« Angélique Absil est une auteure belge née en 1992.

Passionnée de littérature, elle participe à plusieurs concours littéraires et publie son premier texte dans une anthologie parue aux éditions Souffle Court (2017), puis deux autres textes aux éditions Vermiscellannées (2018).

Intéressée par la psychologie, les sciences, l’art et l’architecture, lorsqu’elle n’a pas le nez plongé dans un livre, Angélique passe du temps à jardiner et s’occuper de ses enfants.

L’année 2018 sera décisive pour Angélique. Elle décide de publier sur Amazon son premier roman : Si je deviens une autre. (disponible en version numérique : e-book, plus d’infos sur l’onglet Livres)

En marge de l’auto-édition, elle crée un site internet d’auteure.

Elle publie Si je deviens une autre également »en version papier (broché) et elle

Nous vous invitons à découvrir le site de l’autrice : https://angeliqueabsil.wixsite.com/auteur

Ana est une jeune femme assez renfermée sur elle-même ayant tendance à vivre au travers du regard des autres. Une vie de famille compliquée, un petit-ami qui la déçoit… heureusement, sa meilleure amie Kensie la couvre de toute son affection et de son humour pour décanter les situations difficiles. Lors d’un séjour dans une station de ski, Ana fera la rencontre d’un homme peu ordinaire…

Ana sera-t-elle capable de mûrir, de se réapproprier qui elle est ? Cessera-t-elle de tout faire pour plaire aux autres pour s’accepter telle qu’elle est ? Et si cet homme atypique rencontré dans les montagnes par un pur hasard était capable de lui ouvrir les yeux ? À moins qu’elle n’ait eu cette force en elle depuis toujours.

Angélique Absil nous propose une romance contemporaine originale dans certains de ses partis pris. Si l’histoire semble « classique » dans son pitch, l’atypique ressort dans le traitement de son sujet et, bien sûr, dans cette plume qui n’appartient qu’à elle. En outre, le récit est abordé d’une narration interne, subjective, du point de vue d’Ana, mais l’autrice garde une certaine liberté assumée pour mettre en scène d’autres situations ou rapides introspections des personnages secondaires. Elle ne se cantonne pas à l’esprit de son héroïne, apportant parfois plus de poésie, plus d’informations et d’éléments utiles à la compréhension du lecteur. C’est tout d’abord un peu surprenant, l’on peut penser que c’est une facilité trop vite utilisée… jusqu’à ce que l’on comprenne que c’est un style comme un autre. Après tout, pourquoi se cantonner à des pseudo-règles ? C’est là toute la magie de l’écriture. Et pour cette histoire, ça fonctionne. C’est même un petit coup de fraicheur, on se laisse prendre au jeu et nous n’en sommes que plus investies dans le style d’Angélique.

Sa plume, justement. Elle est travaillée, très précieuse dans ses syntaxes et la mélodie de ses phrasées. Son vocabulaire est aussi recherché, bien qu’il alterne parfois par des passages plus simplistes, mais qui permettent un certain équilibre pour ne pas rendre la lecture trop lourde. Angélique joue beaucoup sur les métaphores, sublimant très souvent ses protagonistes (comme en utilisant la nymphe, par exemple) ou certaines scènes.

Des scènes d’une grande sensualité sans jamais tomber dans les travers de la vulgarité. L’autrice s’appuie plutôt sur les suggestions, la poésie dans ses choix du verbe, des sous-entendus. Rien qui écœure, rien qui nous fait lever les yeux au ciel. La finesse est de mise, la délicatesse ainsi que la douceur qu’importe les contextes et la situation.

Autre originalité, le héros masculin : Raymond. Quel nom surprenant, nous qui finissions par nous habituer aux « Ethan » ; « Matt » « Asher », etc. Mais ce n’est pas tout : certes, c’est un chanteur très connu (cela, on le découvre dès la quatrième de couverture), mais Angélique Absil lui a donné une tout autre carrure qui dénote de ce que nous croisons ces derniers mois dans la littérature « romance. » Ce serait dommage de tout révéler ici, vous en aurez déjà un petit aperçu grâce au booktrailer de Si je deviens une autre disponible sur YouTube. Rien que pour cela, nous abordons le récit d’un tout autre œil, agréablement surpris par le changement.

À côté de cela, Raymond reste un protagoniste assez secret finalement, un peu bipolaire sur les bords, capable de quelques traits d’humour. Peut-être aurions-nous un regret, celui de ne pas en savoir un peu plus sur son background ? Difficile d’espérer un second opus étant donné que la fin, bien que pouvant laisser sur notre faim, semble tout de même se suffire à elle-même.

Quant à Ana, c’est une héroïne attachante que l’on se plait à voir évoluer, grandir, s’affirmer par la force des évènements. Maladroite, d’abord introvertie et peu sûre d’elle, nous n’avons pas beaucoup de mal à nous attacher à elle.

Le gros point fort parmi cette palette de personnages est peut-être Kensie. Celle qui joue le rôle de la meilleure amie, le phare de nombreuses héroïnes de romance et chicklit.

Bien sûr, nous ne faisons qu’effleurer l’intrigue puisque plusieurs rebondissements sont à prévoir, dont un qui n’est pas du tout abordé dans le résumé et qui pourrait vous prendre de court.

Si je deviens une autre est une romance contemporaine, nous insistons bien là-dessus. Ce n’est ni une « New Romance » ni une « Chicklit » et ce n’est pas non plus une « New Adult. » Elle peut se lire assez vite, sans grande prise de tête, d’une traite, mais aussi en plusieurs fois sans que cela soit gênant pour reprendre le fil de l’histoire.

Pour un premier roman, Angélique Absil s’en sort très bien et nous ne pouvons que la féliciter pour la qualité de son texte en autoédition, même s’il est normal de trouver quelques coquilles par-ci, par-là. Des rebelles qui auront échappé à la vigilance lors des nombreuses relectures et corrections dont ne nous pouvons pas douter.

Si vous souhaitez vous plonger dans une romance agréable, atypique grâce au « style » du héros ainsi qu’à la plume de l’auteur, il se pourrait que Si je deviens une autre réponde à vos attentes !

 

Publicités

1 thought on “Si je deviens une autre d’Angélique Absil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.