Science-Fiction

Sauvez-vous de Gaëtan Noël

Roman bientôt disponible.
Sortie : 22 mai 2019
130 pages.
Format numérique et papier.
Plateforme(s) : Amazon, Fnac, Kobo, réseau Hachette…


« Gaëtan Noël est né le 20 octobre 1986 à Arras (France). Passionné tant par les mots que par la science, il mena jusqu’en 2018 une formation puis une carrière dédiées à l’informatique. En parallèle, il nourrissait depuis 2006 le souhait d’écrire et de raconter : offrir au monde d’autres pensées, d’autres héros… d’autres idéaux.

Après une dizaine d’années à tergiverser, à sauter d’une histoire à l’autre sans en concrétiser aucune, il finit par démarrer en 2014 le livre 1 de la saga le Tourment des rois — qu’il achèvera en 2016. N’ayant aucune expérience dans le milieu de l’édition, il tente dans la foulée d’envoyer son manuscrit de 500 pages à différentes grandes maisons, ou à d’autres plus spécialisées… […]

Après le désenchantement vient l’heure de relever le défi de l’auto-édition. […]

Parvenir à un résultat professionnel digne des grandes maisons, sortir du lot, conquérir les lecteurs et s’imposer dans la littérature française comme un auteur aux histoires de qualité. Gaëtan Noël se prend rapidement au jeu et crée sa maison d’édition indépendante : les éditions Hydolia. Et les lecteurs sont là.

Aujourd’hui, Gaëtan Noël travaille d’arrache-pied à diffuser ses romans et à écrire les prochains. Et les projets ne manquent pas ! À commencer par le livre 2 du Tourment des rois… « 

Biographie disponible sur le site de l’auteur.

Vous pouvez aussi le retrouver sur sa page Facebook.



Résumé

L’humanité s’est éteinte.

Le réchauffement climatique a eu raison de nous. Notre civilisation n’a pas su lire entre les lignes, se montrer à la hauteur des enjeux, réagir aux signes.

Et pour cause, cela paraissait tellement inconcevable à l’époque… Au sommet de la modernité, qui aurait pu croire que l’humanité pouvait aussi facilement s’effondrer ?

Pourtant, une fois le premier domino tombé, la catastrophe se résuma à une froide et implacable logique, aussi effroyable que mathématique.

Nous pensions que tout était acquis. Qu’un génie trouverait la clé de notre survie.

Mais je suis le dernier.

Aux portes de la mort, je vous lègue cet ultime souhait : une dernière chance de tout changer.



Pour ceux qui suivent la Marmite depuis ses débuts, vous n’êtes pas sans savoir que l’auteur Gaëtan Noël a marqué son année 2018 grâce à son premier roman, Le Tourment des Rois, une dark-fantasy aux grandes promesses épiques et fond philosophique.

Cette année, Gaëtan Noël revient avec un nouveau roman très différent (peut-être pas tant, mais… vous comprendrez pourquoi par vous-mêmes), dans un genre science-fiction, post-apocalyptique. Il traite d’un sujet « d’actualité » (même si nous trouvons que c’est un brin réducteur de le formuler ainsi) : l’écologie et le destin de l’humanité.

L’écologie.

Sans doute un sujet qui a sensibilisé nombre d’entre vous comme il peut agacer ceux qui se sentent le moins concernés… Mais avez-vous déjà imaginé ce qui pourrait vraiment advenir dans quelques années ? Oui, nous ne partons pas du principe que tout puisse se dérouler dans plusieurs siècles ou millénaires. Pensez que vous ne pouvez pas vous en laver les mains, que ce ne sont pas les enfants de vos enfants de vos enfants […] qui seront les victimes de la fin du monde.

Pensez que c’est vous.

Vous qui affrontez le courroux de notre planète, vous qui subissez les conséquences de ce que l’on croyait acquis…

Avez-vous imaginé… le final ?

Mais peut-on le déduire, en avoir une idée, sans connaître tous les tenants et les aboutissants ? Pour pallier un problème majeur, ne faut-il pas avant tout le comprendre ?

C’est ce que Gaëtan Noël nous propose dans ce nouvel ouvrage qui est un appel au secours.

Une prise de conscience.

Léo, c’est un héros qui pourrait être n’importe lequel d’entre vous. Mais Léo, c’est un anthropologue de soixante-deux ans.

Et un survivant.

Le survivant.

Celui qui reste après l’extinction totale des dix milliards d’êtres humains sur Terre.

Mais grâce à Léo, nous remontons le fil de l’Histoire afin de comprendre comment nous en sommes arriver là.

Gaëtan Noël s’est lancé dans un travail de recherches pesées, réfléchies et vérifiées. Après des mois de documentation, il nous permet par le biais de son héros de réellement prendre conscience de quand tout a commencé, pourquoi, comment, et — avec humilité — ce qui aurait pu être fait pour l’éviter. Nous partons du principe que tout est acté, que c’est terminé.

C’est donc une remise en question totale, de l’individu comme de l’humanité tout entière.

Mais c’est aussi un décorticage en règle de cette nature que nous partageons tous, à l’aube de l’Homo-Sapiens ; l’anthropologue Léo/Gaëtan Noël grattent nos écorces et s’infiltrent, couche après couche, dans l’intimité de notre espèce pour en soutirer les faiblesses… et les forces, pour comprendre, expliquer qui nous sommes et pourquoi nous n’avons pas pu nous sauver.

Ce sont des débats moraux, philosophiques entre plusieurs voix (nous n’en dirons pas davantage sur cette question précise).

Mais ne craignez pas de la lourdeur ou un rabâchage en règle.

À travers ce texte ouvert, ce dernier témoignage de l’homme qui reste, c’est avant tout une histoire narrée avec soin, humanité et fluidité. C’est accessible, ludique et appréciable. Nous sommes loin du matraquage habituel où l’on nous sert des graphiques et des chiffres à tout-va au point que notre regard se floute, le cerveau se déconnecte.

Tout est simple dans sa complexité.

Gaëtan Noël utilise sa sensibilité à l’Imaginaire pour rajouter un axe science-fiction ; cela permet entre autres d’agrémenter son texte d’un nouveau souffle et, ainsi, introduire une intrigue en supplément. Intrigue qui nous pousse à en vouloir davantage, tourner les pages même si elles nous font mal, même si elles percutent, même si c’est un miroir cruel de notre existence et à celle qui fut pour des milliers d’autres.

Toutefois, il n’est pas question d’un axe emprunté débouchant sur des séries d’action et de twists dynamiques.

Le rythme est posé, curieusement calme, à une rare exception. Ce n’est pas pour autant ennuyeux, tant il y a d’informations, une dynamique qui s’émancipe de ce que l’on attend d’ordinaire avec un tel genre littéraire.

L’impact est émotionnel, puis mental.

Et le roman se termine d’une façon originale. Un choix narratif très intéressant qui pourrait donner plus de poids encore à ce qui est transmis.

Pour ceux qui n’ont pas lu Le Tourment des Rois, vous pourriez être quelque peu surpris par les références que l’on trouve dans Sauvez-vous – il est cependant agréable que ces références-là soient expliquées afin que nous ne soyons pas perdus. Mieux encore, sans doute vous donneront-elles envie de découvrir ce premier roman. Pour les autres, ce sera un plaisir de les reconnaître à travers les lignes pour les plus attentifs d’entre tous. Un petit hommage à ce travail de Gaëtan Noël — l’on comprend qu’il a une place très particulière.

Nous retrouvons l’intérêt de Gaëtan Noël pour la philosophie, les grandes interrogations et les fondements existentiels. Mais l’impact est peut-être différent, puisque nous sommes confrontés à notre propre univers, nous sommes face à un être humain ordinaire — l’identification est alors plus prononcée et troublante.

Il est question de notre avenir dans sa cruelle finalité.

Ce nouveau roman est donc un message. Le message préventif et celui de l’espoir. C’est une histoire qui peut être lue par le plus grand nombre : par plaisir ou par intérêt pour ses thématiques. Il peut être lu comme un nouveau récit science-fiction à rajouter dans sa bibliothèque… au détail près que le contexte n’est pas le fruit de l’imagination.

Nous n’aurons pas de seconde chance.

Ce monde-là est celui qui nous attend…

… si nous ne nous sauvons pas.

« Ne laissez personne vous dire que nous allons monter à bord de fusées et aller vivre sur Mars.

Notre maison, c’est ici. »


Nous vous invitons à découvrir quelques documents, visuels, sites, formats audiovisuels qui ont aidé l’auteur dans la conception de son roman :

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.