Fantasy

Rendez-vous mortel de Solène Chartier

Je remercie l’autrice pour ce petit-service presse et sa confiance.



 » Rêveuse depuis mon plus jeune âge, je me suis mise à écrire vers 15 ans, lorsque je suis devenue interne et que jouer avec ma soeur et co-inventer des histoires nous était plus difficile.

Depuis, j’essaie de re-transcrire ce qui sort de mon imagination débordante dans une multitude d’histoires. Beaucoup d’aventures commencées pour lesquelles j’essaie de trouver le temps.

La fantaisie est mon genre de prédilection. « 

Biographie disponible sur Amazon

Rendez-vous mortel est la première nouvelle autoéditée de Solène Chartier, paru sur Amazon.

La Princesse et les papillons est la seconde, disponible depuis janvier 2019.



Résumé

Quand des aventuriers acceptent une quête, tout peut arriver.
Un rendez-vous assaisonné d’un soupçon de vengeance.



Solène Chartier nous propose une petite nouvelle d’environ douze pages, d’un genre Fantasy.

Accessible à tous, il aborde l’histoire d’un groupe d’aventuriers, composé du chef (le narrateur principal), d’une épéiste, d’un voleur et d’un sage sourd.

Attiré par l’appât du gain qu’ils cueillent après avoir accompli les quêtes qu’on leur confie, ce groupe de héros ne résiste pas à la nouvelle mission qu’on leur propose.

Les voici dans un étrange château… Quelle en sera l’issue ?

En douze pages, l’autrice respecte les codes de la nouvelle en s’attardant peu sur les fioritures. Elle tente de rendre ses personnages attachants en brossant leurs caractères, d’éclaircir les liens qui les unissent et doit gérer la tension au fil de l’intrigue.

Aussi, tout s’enchaine très vite, mais nous n’éprouvons pas de difficulté à nous imprégner de l’univers, des ambiances et de nous impliquer au mieux au sein de l’intrigue.

L’écriture rencontre quelques maladresses : quelques coquilles, des petites erreurs de conjugaison… mais rien de rédhibitoire si l’on est conciliants.

Les douze pages défilent tranquillement jusqu’à la chute qui, comme l’on s’y attend, est surprenante et crée un effet de boucle bouclée.

L’avantage de cette petite histoire est qu’elle nous étonne et ne nous mène pas là où nous nous y attendons.

Une lecture agréable, très courte, qui peut se caler lors d’une petite pause-café !                 

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.