Romance

Quand l’amour s’en mail de Tamara Balliana


Lecture depuis la plateforme NettGalley que je remercie.


 » Depuis le succès de son premier roman, The Wedding Girl, publié en autoédition, Tamara Balliana a continué à écrire des comédies romantiques, développant au fil de ses romans un univers léger et contemporain qui séduit ses lectrices. Elle vit dans le Sud de la France avec son mari et ses trois petites filles.

Pour plus d’informations ou pour la contacter : 
http://www.tamaraballiana.com
https://www.facebook.com/tamaraballiana/
https://www.instagram.com/tamaraballiana
tamara.balliana@gmail.com « 

L’autrice n’en est pas du tout à son premier coup d’essai : Quand l’amour s’en mail est son dixième roman si l’on compte les Bonus !



Quand sa meilleure amie lui demande d’être son témoin de mariage, Solène est aux anges et décide de lui organiser un enterrement de vie de jeune fille dont elle se souviendra ! Pour cela, elle écrit à Léonie, surnommée « Léo », la sœur de la future mariée… Mais à cause d’une erreur de destinataire, c’est Léo, architecte parisien et homonyme de Léonie, qui lui répond !

Débute alors une correspondance qui devient de plus en plus personnelle à mesure que les jeunes gens se découvrent l’un l’autre. Mais quand Léo propose à Solène de se rencontrer enfin, elle refuse catégoriquement. Bien décidé à connaître le visage de sa mystérieuse amie virtuelle, Léo s’obstine… Solène lui cacherait-elle quelque chose ? La complicité qu’ils ont développée derrière leurs écrans résistera-t-elle à l’épreuve du réel ?



Autour d’un verre de champagne aux innombrables bulles, Solène, jeune femme indépendante et graphiste, se voit proposer le rôle de témoin. Sa meilleure amie, Laetitia, se marie dans quelques mois. C’est l’occasion pour Solène de préparer un enterrement de vie de jeune fille mémorable pour sa sœur de cœur qui ne l’a jamais abandonné, malgré l’appréhension que cela marque une brisure dans leur si belle amitié. Pleine de bonne volonté, Solène se met en relation avec toute la liste de contacts de Laetitia, et cherche surtout à échanger avec Léonie — ou « Léo ’ » de son surnom —, la sœur de la future mariée, elle aussi témoin. Par un concours de circonstances, Léo lui répond, mais ce n’est pas vraiment le destinataire voulu. C’est un homonyme tout à fait charmant qui engage la discussion. Pour Solène comme pour lui, c’est le début d’une amitié épistolaire profonde. Peut-être plus ? Pourtant, une ombre stagne entre eux ; un secret que Solène tient farouchement à garder pour elle.

L’histoire démarre dans un cadre tout à fait agréable. Direction le sud de la France, dans un petit village où il fait chaud et bon vivre. À nous l’ambiance campagnarde, la franche camaraderie, et le soleil.

Solène est derrière son écran et pianote sur son clavier. Un e-mail, direction Paris, où vit Léo Fabre, jeune architecte bourré de talents, mais surtout travailleur et investi.

Un homme dynamique, aux soirées énergiques entre danse, amis et musique, ouvre le mail d’une femme avec la tête de son labrador sur les genoux, dans une petite maison douillette, et prête à se rendre au Café de la place après avoir fait une balade à cheval.

La distance, les différences créent une frontière entre eux, pourtant, ils partagent un lien particulier. Tous deux, cinq ans plus tôt, ont vécu un drame. Des tragédies qui auront laissé leurs marques, creusé des séquelles en eux.

Dans son costume propre sur lui, Léo répond à Solène, en jean et bottines, entre deux coups de brosse sur le pelage soyeux de son étalon.

Une erreur, des excuses et une boutade.

Une correspondance débute, d’abord badine, puis de plus en plus profonde.

Solène est d’un caractère fort et buté, mais c’est la vie qui en a décidé ainsi. Après de lourdes épreuves qui ont mis à mal sa persévérance et sa soif d’exister, entre déceptions et terribles mésaventures, elle croque désormais la vie à pleines dents, et refuse l’aide de quiconque. Elle est consciente que chaque jour est une chance, elle refuse de la laisser passer. Appréciée de tout le monde, Solène est tout de même troublée par le regard des autres, et semble en quête de sa propre identité. Si elle sait qui elle, elle désire le faire savoir aux autres, même inconsciemment.

Ce secret pèse lourd.

Léo est un héros très attachant, et loin du bad boy que l’on s’attend à croiser dès que l’on aborde la romance contemporaine. Altruiste, mature, attentionné et à l’humour léger, lui aussi est apprécié de son entourage, bien qu’il soit toujours à la recherche d’une certaine reconnaissance. Sa tendance à vouloir protéger les autres le pousse à s’oublier lui-même, et à franchir ses propres limites, encore plus loin, toujours plus. Coincé entre deux aéroports, dans son appartement à Paris, puis dans un building en Chine, son quotidien est rythmé et peu propice à se poser.

Solène et Léo n’ont pas le même cadre de vie, mais en occultant ces détails « logistiques », ce sont deux êtres humains qui se rencontrent, échangent, et finalement, se réconfortent l’un et l’autre au point de devenir une ancre à laquelle se raccrocher chaque jour durant.

Quand l’amour s’en mail se compose des deux points de vue. Une alternance qui permet de mieux comprendre la psychologie des protagonistes et d’assimiler toutes leurs oppositions autant que leurs points communs. C’est aussi une manière pour nous d’outrepasser la limite imposée par les échanges écrits ou téléphoniques : nous, nous pouvons nous immiscer par-dessus leur épaule, mais aussi dans leur tête. Nombreuses sont les introspections, indispensables pour comprendre les héros.

Le roman se divise sensiblement en deux parties, mais nous ne développerons pas plus pour vous laisser le plaisir de la découverte. Le déroulé de l’intrigue contient en effet son lot de petites surprises, et il serait dommage de les révéler ici.

L’écriture est accessible à tous, simple. La lecture n’en est que plus fluide. Pas de vulgarité ou d’érotisme, c’est un roman doux, frais. Il peut déclencher diverses émotions en vous tout en traitant d’un sujet souvent oublié dans la romance, qui recèle pourtant des thématiques régulières. Une façon de les aborder autrement, et de nous sensibiliser sur la question sans nous morigéner ou nous taper sur les doigts.

C’est une jolie romance, dans l’air du temps, de ces rencontres sur internet qui se transforment en merveilleuses histoires. C’est deux êtres qui entrent en résonnance malgré les différences.

Quand l’amour s’en mail est parfait pour l’été et pourrait donner envie à plus d’un de se perdre dans les campagnes sudistes… ou de visiter Paris, sandales aux pieds.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.