Fantastique

Le Lac du Lou de Caro Mélu

 

Nous avions déjà évoqué la plume de Caro Mélu notamment avec Sympathy for the Devil, découvert sur la plateforme d’écriture Wattpad. Aujourd’hui, nous allons évoquer Le Lac du Lou que nous avons eu le plaisir de lire avant son autoédition. Caro Mélu fait partie des ambassadeurs de Stories By Fyctia ; son récit ouvre le bal de la catégorie Fantastique.

Puisque si certains le classent en bit-lit, il faut admettre que cette histoire ne reprend pas tous les codes que l’on connait du genre en général. Peut-on vraiment parler de loup-garou, par exemple… ? Mais nous vous laissons en juger par vous-mêmes une fois votre lecture terminée si vous vous laissez tenter !

Séléné, professeure à l’université de Bordeaux, se complait dans cette vie ordinaire, loin de son passé. Mais lorsque ce dernier refait surface, elle comprend que l’heure est grave… au point de la forcer à retourner dans la station de ski des Menuires, en pleine Savoie, auprès de sa famille, les Lou.
Chef de clan de mère en fille, Séléné, dernière de sa lignée, craint que son destin et celui des siens prennent une tournure inattendue, loin de cette fuite des traditions pourtant rêvée. Entre complots et autres manigances, trahisons, déceptions et grandes révélations, Le Lac du Lou réserve bien des surprises.

Nous ne sommes pas étonnés de retrouver une grande poésie dans la prose de l’autrice. Elle a toujours pris soin de préciser son verbe, en faire des mélodies chantantes tant à la lecture silencieuse qu’à l’oral. Les phrases sont d’un rythme musical, incluant syntaxes, métaphores et vocabulaire choisi avec minutie afin de retranscrire tout ce qu’elle souhaite. Nous pouvions le remarquer dans Sympathy for the Devil, mais aussi dans un autre de ses récits Young-adult : New Soul. Oui, Caro Mélu a plusieurs cordes à son arc, mais qu’importe les genres qu’elle aborde, elle reste fidèle à sa plume reconnaissable entre toutes. Peu peuvent se targuer d’avoir son écriture originale, imprimée de sa signature. Cette fois, l’autrice met sa plume au service d’un récit fantastique original dans sa façon d’aborder la thématique du loup-garou… ou du loup, tout simplement.

Tout d’abord, il nous faut savoir que le contexte de l’histoire, le fameux lac, la station de ski… tout existe bel et bien. Caro Mélu a pris la liberté de s’en inspirer pour faire évoluer ses protagonistes. Mais nous ne restons pas qu’en Savoie. C’est là qu’intervient ladite originalité évoqué plus haut, présente dans sa palette de thématiques.

Vous voyagerez d’un pays à l’autre, d’une époque à une autre, grâce aux légendes racontées, mais surtout, réinterprétées par l’autrice. Ce n’est pas un secret, la famille Lou est pluriséculaire ; aussi, le lecteur aura le plaisir de redécouvrir les mythes sous un nouvel angle, le poussant à s’intéresser de plus près aux véritables contes connus tout en gardant à l’esprit l’approche de Caro Mélu. Pour les plus curieux et investis dans la lecture, vous pourriez même lire avec une page Google ouverte pour vous renseigner en même temps, comparer les deux versions, et apprécier (ou non, chacun a ses propres goûts, bien sûr) la qualité inventive de l’autrice. C’est parfois plus compliqué qu’on ne le pense de mettre un coup de pied dans les mythes préétablis depuis si longtemps. Nous n’évoquerons pas les fameuses légendes : à votre plaisir de les découvrir au fur et à mesure !

Le personnage de Séléné est fort, indépendant et d’une ouverture d’esprit qui lui permet d’aborder les multiples facettes de son monde en pesant les pour et les contres. Elle est un peu notre voix dans cet univers. Parfois cynique, parfois plus conciliante, Séléné est une héroïne en nuances, mais peut-être très peu susceptible de déplaire. Elle est d’un certain équilibre, permettant ainsi au lectorat de ne pas flirter entre deux extrêmes : l’adoration ou la répulsion. Ses nuances la rendent des plus humaines, malgré sa situation de « Lou » et, donc, nous permet de nous identifier à elle. Un peu comme si elle nous tenait la main… à moins que ce ne soit nous qui saisissions ses doigts, touchés par ce qu’elle va traverser, désireux de la soutenir.

Célian, un autre personnage que nous n’identifierons pas volontaire dans cette chronique, est un homme très intéressant lui aussi bien qu’il intervienne un peu plus tard dans le récit ou, tout du moins, l’intrigue prend le temps de lui laisser une place mais ce, pour un certain plaisir.

Vous rencontrerez aussi Céline, la matriarche aux allures despotiques et pourtant… le grand-père de Séléné très attachant, mais aussi Endy (mystère, nous zippons nos lèvres.)

Vous l’aurez compris, nombreux personnages, nombreux background, nombreuses mentalités qui permettent à l’histoire de prendre en épaisseur au-delà de ces mythes et légendes, créant un imbroglio de complots mettant à mal la persévérance de Séléné.

Entre passé, présent et avenir qui se profile, le lecteur est passible de passer par de nombreuses émotions : la joie, la colère, l’horreur, la répulsion, le chagrin… Nombreuses scènes poignantes sont capables de tirer la larme à l’œil.

Nous pouvons aussi remercier l’autrice pour les beaux messages qu’elle tend à faire passer, notamment avec son final où ils se regroupent en une seule scène des plus symboliques. Là aussi, place à la découverte ! Pourquoi spoiler ?

Le Lac du Lou est un récit qui peut se lire d’une traite, assez court. La lecture est très fluide, agréable… reposante, même si quelques passages peuvent se révéler durs. Un roman ludique, émouvant, agréable… du Fantastique d’une grande douceur et, à la fois, porteur d’une intense réflexion.

Caro Mélu prévoit peut-être une suite ? Elle risque d’être très intéressante.

 

 

Publicités

1 thought on “Le Lac du Lou de Caro Mélu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.