Romance

Juste une photo de nous d’Aurélia Vernet

Je remercie Aurélia et Stories by Fyctia pour leur confiance et ce service-presse !


Aurélia Vernet sort son premier roman en autoédition grâce à la nouvelle plateforme Stories by Fyctia. Tout comme Sébastien Didier et Caro Mélu dont nous avons pu découvrir les œuvres, Aurélia est une des ambassadrices de ce nouveau système.

L’autrice a déjà participé à de nombreux concours sur Fyctia, dont (N) ever dont est issue Juste une photo de nous, élu pour représenter et ouvrir le bal de Stories.

Noé et Emma se connaissent depuis l’enfance ; ils se sont aimés avant leur dixième année. Leur vie était déjà toute tracée, partageant un amour pur et profond, au-delà du jugement des autres. Jusqu’au jour où Emma disparait de la vie de Noé sans explications, lui brisant le cœur.

Dix ans plus tard, Emma est dans l’obligation de retourner dans son sud natal et risque de croiser la route de Noé qui estime avoir tourné la page. Tout aurait pu s’arrêter là. Un regard qui se croise, quelques mots échanges et chacun reprend le fil de sa vie.

Oui, mais ce n’est pas si simple. L’amour n’est pas si simple.

 

Ah, les premiers amours… ceux qui font rêver, ce que l’on n’oublie jamais. Parfois ceux qui durent toujours. Cette thématique a été maintes et maintes fois travaillée, exploitée, mais elle garde toujours cette saveur particulière au goût mélancolique. Nous avons tous connu un amour très fort, qu’importe notre âge, qu’il arrive à cinq ans ou à soixante-quinze ans… Le Vrai premier Amour. Aurélia Vernet a décidé d’écrire l’histoire de Emma et Noé, Noé et Emma, leur offrant un amour unique, qui n’appartient qu’à eux.

Le parti pris qui rend son récit plus poignant et bien mené est l’alternance du passé au présent. La narration au présent est entrecoupée de chapitres (selon du point de vue de Noé ou celui d’Emma) voués à nous éclairer sur les années qu’ils ont vécu ensemble jusqu’au crescendo final : « la » révélation. Cela nous permet de mieux apprécier leur relation, de les rendre très attachants, de comprendre l’impact et les conséquences que tout a dans leur présent en 2017. Nous en apprécions davantage les anecdotes, les petits clins d’œil et aussi la torture infligée par ces retrouvailles peu souhaitées à l’origine, voire pas du tout.

Surtout, cela permet d’entretenir le suspense quant au lourd secret d’Emma qu’elle garde depuis plus de dix ans, refusant que quiconque apprenne la vérité.

Emma s’efforce de vivre au jour le jour. Femme indépendante, travailleuse et talentueuse, elle vit son rêve de petite fille : devenir photographe. Elle parcourt le monde, armée de son appareil photo, figeant sur du papier glace des instants volés par son objectif. Mais ses périples recèlent peut-être une quête bien différente, un besoin viscéral, peut-être inconscient que nous vous laissons interpréter et découvrir à la lecture.

L’héroïne est attachante, foncièrement humaine, avec ses défauts et ses qualités. Très têtue, vous pourrez avoir envie de la secouer pour la réveiller et la guider sur le bon chemin. Heureusement, les lecteurs peuvent compter sur Zoé, sa meilleure amie, qui peut servir de porte-parole.

Il nous tarde de découvrir la teneur du secret qu’elle garde depuis tant de temps ou, pour les plus attentifs aux indices disséminés, de découvrir si l’on a vu juste. Ce final, on l’attend, on l’espère.

Noé est lui aussi très attachant, surtout si l’on est touché par ce qu’il a traversé et la blessure qu’a laissée Emma dans son sillage. Toute cette douleur, tous ces combats pour sortir la tête de l’eau, se reconstruire… cette colère qu’il nourrit, cette rancœur Le rend tout aussi humain qu’Emma qui n’est pas épargnée non plus par ses tumultes intérieurs. Si Emma a Zoé, Noé a Léo, un personnage secondaire que l’on pourrait considérer comme le plus « sage » d’entre tous, quand bien même cela peut paraître paradoxal lorsque nous apprenons à le connaître au fil des pages.

Zoé, Léo ainsi que Salomé sont bien travaillés et prennent une place susceptible de nous faire nous interroger sur un potentiel spin-off. Des questions restent encore en suspens les concernant ; alors, pourquoi pas ? Le terrain semble avoir déjà été préparé pour, mais cela reste de la supputation.

[Ajout : oui, il y a bien un spin-off ! Vous pouvez le retrouver ici sur Wattpad (Merci à l’autrice qui m’a donné l’info’) !

Les protagonistes sont tous poignants, utiles, et il est très agréable de voir leur évolution au fil des années. Cela aide à ressentir de la nostalgie, du plaisir selon certaines scènes, du ravissement à certains clins d’œil, de la joie ou de la vive émotion pour les évènements plus durs.

Emma et Noé sont un couple émouvant que l’on pourrait retrouver dans un film adapté d’un roman de Sparks. On y retrouve ces ingrédients phares, on peut visualiser les scènes comme un film romantique. L’écriture se révèle parfois cinématographique.

La plume de l’autrice est soignée, accessible et au service de ses personnages. Elle respecte chacun des caractères, s’y adaptant avec justesse.

Il y a de la sensualité, un peu d’érotisme, mais rien de vulgaire ni d’écœurant. Il y en a quand même quelques-unes, mais rien qui finit par lasser ! Tout dépend de l’avis de chacun, de ses préférences sur le sujet. Cette sensualité aide à l’intrigue et aux personnages. Certaines introspections s’y retrouvent et permettent au lecteur de comprendre davantage ce qui se passe dans le cœur et l’esprit des héros. Il ne faut pas non plus oublier que les protagonistes sont trentenaires, adultes, consentants, « majeurs et vaccinés » (petit clin d’œil au roman.)

Si vous cherchez une belle romance se passant sur plusieurs années, une histoire basée sur un premier amour bousculé par les injustices de la vie, des héros poignants, humains, Juste une photo de nous vous comblera très certainement.

Pour un premier roman, c’est une jolie réussite !

Et vous, de quoi seriez-vous capable pour protéger l’amour de votre vie ? Quel sacrifice ?

Et ce premier amour… quel est le vôtre ?

 

 

Publicités

2 thoughts on “Juste une photo de nous d’Aurélia Vernet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.