Jeunesse

Eglantine sèche de Viviane

Livre lu à l’occasion de la Masse Critique Babelio.
Je remercie Evidence Edition pour leur confiance.



Églantine cherche désespérément un sujet pour sa rédaction. Réussira-t-elle à écrire le texte qui sera publié dans la gazette de l’école ?

L’histoire d’Églantine vous permettra d’aborder deux notions lexicales : l’homophonie et la polysémie.

Adapté aux lecteurs dyslexiques.



Petit livre illustré pour les enfants de sept à dix ans et adapté aux lecteurs dyslexiques, Églantine est un régal de couleurs et de musicalité littéraire.

Tout à fait accessible, tout petits, moyens comme grands peuvent s’amuser à lire à voix haute le texte, afin de percevoir toutes les nuances dans le mot « sèche », les homophones, et les double-sens.

Ce peut être aussi un support très intéressant pour les parents désireux d’enseigner des notions à leurs enfants, dans la bonne humeur et le plaisir de la lecture.

La petite histoire est attendrissante, nous suivons Églantine dans sa quête d’inspiration afin de rendre un devoir à son institutrice en temps et en heure, avec une jolie récompense à la clé. Ses petites aventures, ses activités de la vie quotidienne ou même ses rêveries participent à contrevenir à sa page blanche.

Les illustrations sont de petits artifices de couleurs, capables de maintenir l’attention comme la curiosité. Rien d’agressif, on se plait à décortiquer, analyser les images.

Un petit livre ludique, agréable, qui met de bonne humeur et intelligent dans l’écriture.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.