Roman contemporain

Défaillances de Marie-Pierre Bardou

Je remercie les éditions Hélène Jacob pour ce service-presse !


Marie-Pierre Bardou est très loin de son premier roman. Pas loin de dix romans, deux romans coécrits ainsi que deux guides pratiques, c’est une autrice prolifique (quatorze ouvrages écrits) et fidèle aux éditions Hélène Jacob.

Après une saga américano-irlandaise (Dia Linn) et deux romans coécrits (Temps mort), MP Bardou nous propose un roman contemporain sur fond de drame familial qui, pourtant, peut cacher un petit pep’s derrière des traits d’humour cynique.

Les diners de famille, les soirées entre amis où rien ne va ni ne fonctionne comme escompter… Mary et son époux étaient loin de se douter que cette insouciante petite fête d’été tournerait au cauchemar.
Sur un principe de chausse-trappe, de flash-back divers, MP Bardou nous amène petit à petit jusqu’au point final : qui est mort ?

Nous rencontrons divers personnages tels qu’Alice, la sœur de May, une liaison adultérine, Volker ce viking sexagénaire, May elle-même, une voisine exécrable qui semble avoir plus d’une surprise dans son baluchon… Si nous les suivons par une série de flashs back (qu’il faut suivre en notant bien les dates en début de chapitre) ces protagonistes en rencontrent d’autres, plus passagers.

Une certaine originalité vient des points de vue… des chats.

Chamallow et Chaman

Ces témoignages félins donnent un côté humoristique, un brin décalé, mais non moins perspicace sur le déroulement de la soirée.

Au-delà de la petite intrigue posée — à savoir qui a rendu l’âme — c’est tout un méli-mélo d’introspections propres à chaque héros, d’une telle manière que chaque lecteur peut s’identifier à l’un ou à l’autre. Ce sont des tranches de vie qui soulèvent de multiples questions et mettent en lumière… nos « défaillances. » Le bonheur est-il propre à chaque individu ? Qu’attendons-nous de la perfection ? Pour être heureux suffit-il de trouver le bon « partenaire » ou vivre de passion ? Y a-t-il une recette du bonheur, du succès ? Attendons-nous trop des autres ?

Nous sommes loin du livre manichéen.

À travers cette « soirée entre amis », on nous dépeint un monde tout en nuances de gris comme l’est réellement la vie. Il n’y a ni bon ni mauvais… Mais autant que vous vous en fassiez votre propre idée en vous plongeant dans cette petite histoire.

Ce roman demande une certaine concentration dans sa chronologie pour bien comprendre les tenants et les aboutissants de son intrigue. Hormis cela, c’est une lecture très fluide, qui étire nos lèvres d’un sourire narquois ou cynique, quelques petits gloussements… puis nous pouvons nous renfermer en découvrant certains passages plus graves.

Nous pouvons apprécier le riche vocabulaire de l’autrice au service de chaque héros, de leur élocution personnelle (cf. Volker par exemple) ; c’est bien écrit, bien amené, même si une certaine explication (ou cause à effet) peut nous laisser perplexes.

En outre, Défaillances est un petit roman qui fait passer un bon moment, léger malgré quelques thèmes abordés que nous n’aborderions pas avec le sourire dans notre quotidien, mettant en scène une soirée que nous pourrions vivre (en croisant les doigts néanmoins pour qu’il n’y ait pas autant de drame !)

Alors ? À quand le prochain apéro’ ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.